Nombre de personnes


Parc Régional du Queyras

Le Queyras se découpe en plusieurs vallées où se répartissent les différents villages du massif. C'est une destination idéale pour la randonnée, en particulier le long des sentiers de grande randonnée GR5 et GR58 (tour du Queyras). Vous pourrez admirer la faune et particulièrement la flore exceptionnelle de ce massif. Depuis 1977, un parc regional fut créé, son territoire s'étend sur 650 km².

Un bout du monde presque oublié dans l'océan des Alpes

  • C’est 650 km2 de terre libre, riche en couleurs, le vrai plaisir des yeux avec des paysages splendides, accidentés, sculptés par le temps, patinés par les hommes. Les sentiers vous promènent à travers les sous bois de mélèzes jusqu’en altitude où les moutons ajoutent du relief au vert des pâturages et au ciel bleu.
  • Partout la vie sauvage est source d’émerveillement. On marche parmi les fleurs de Provence, mais aussi de l’Arctique et du Caucase. On grappille des baies sauvages. On rencontre des aigles. En hiver, les traces de ski croisent celles des animaux sauvages. On vit simplement en camping, à l’hôtel, au chalet. La famille se retrouve, des amitiés se lient. A l’heure de l’été, les villages sentent bon le foin frais et le bois sculpté parce que les hommes travaillent au pays de vos vacances.
  • Pour rester les gardiens d’une vie libre et sans banalités, ils ont obtenu, en janvier 1977 que leur pays soit érigé en Parc Naturel Régional. Depuis 20 ans, il veille tout à la fois sur la protection de ce patrimoine exceptionnel et s’attache à sa valorisation économique. Ainsi, dans les métiers de l’artisanat, de l’agriculture, de l’élevage et du tourisme, des hommes et des femmes pourront continuer à vivre et à faire vivre ce haut pays, à y perpétuer leur culture et leurs traditions.
  • On est conquis par le Queyras qui offre son coeur, ses poignées de main franches, ses rires gais. On y comprend la montagne. On s’y rapproche de la nature.